Comment bien référencer un site multilingue?

Comment bien référencer un site multilingue?

Si tous les sites Internet n’ont pas vocation à être multilingue, il est essentiel pour ceux qui intègrent plusieurs langues  (sites e-commerce et institutionnels internationaux) de mettre en place les bons mécanismes. Et notamment les mécanismes permettant aux moteurs de recherche de comprendre la structure du site et d’intégrer le fait que le site propose plusieurs versions avec des langues différentes.

La majorité des internautes visite des sites internet dans leur propre langue, c’est plus simple et plus intuitif pour eux. Mieux vaut donc qu’ils tombent directement sur la version qui les intéresse ! Et si l’on prend le cas du e-commerce, la moitié des visiteurs d’un site favorise la langue face au prix des produits et près de la moitié n’achète pas de produit sur un site qui n’est pas dans sa langue.

Source : étude « Can’t Read, Won’t Buy: Why Language Matters on Global Websites », common Sense Advisory.

Référencer son site dans plusieurs langues est donc vital : mais comment procéder ?


Choisir son domaine et la solution technique pour un site multilingue

La première question à se poser concerne la façon de structurer les langues dans le site. Il y a pour cela 3 façons de procéder :

1. Acheter des noms de domaines différents

La première solution consiste en effet à acheter X noms de domaines différents, selon le nombre de langues souhaité, et de créer X sites ; pour exemple, prenons le site « monsite » en français, espagnol et russe :Code domaines

 

Chacun des 3 sites sera hébergé dans le pays de destination, le site français sera hébergé sur un serveur français, celui en espagnol sur un serveur espagnol et le site russe sur un serveur russe.

Ce cas de figure est intéressant lorsque vous avez une audience très éloignée géographiquement. L’autre avantage, et pas des moindres, est que chaque site, bien distinct donc, aura sa propre stratégie SEO mais aussi son propre référencement.

Cependant cela vous posera des problèmes de maintenance importants car vous allez devoir gérer non plus un mais plusieurs sites complètement distincts avec un hébergement pour chacun.

Il s’agit donc d’une solution assez complexe à mettre en place avec également un coût plus important.

2. Créer des sous-domaines

La deuxième solution consiste à créer des sous-domaines. Votre site, en anglais, espagnol et russe aura donc la forme suivante :

Code sous-domaine

Cette méthode propose les mêmes avantages et inconvénients que la solution précédente à ceci près que vous n’avez à gérer qu’un seul nom de domaine. Cela simplifie notamment la gestion du nom de domaine et la gestion des emails.

A noter : même s’il s’agit du même nom de domaine “monsite.com”, les différents sous-domaines auront leur propre référencement.

3. Créer un sous-répertoire

La troisième et dernière solution consiste à utiliser ce que l’on appelle les sous-répertoires. Il s’agit de la solution la plus souvent choisie car elle est assez simple à mettre en place. En effet, au lieu d’avoir à gérer plusieurs noms de domaine ou plusieurs sous-domaines vous n’avez qu’un seul et même environnement.

Le site aura donc un sous-dossier par langue, comme cela :

Code sous-répertoire

Ici l’avantage est de n’avoir qu’un seul domaine à gérer. De plus le référencement global du nom de domaine est commun à tous les sous-sites. Si vous avez opté pour cette solution lisez bien la suite car elle est très utile pour bien réussir son référencement.


Utiliser un CMS pour gérer votre multi-langue

Si vous avez fait le choix de passer par un CMS comme WordPress, vous aurez la possibilité d’intégrer l’une des 3 solutions simplement à votre site Internet. En effet, avec des plugins comme Polylang et WPML, vous avez accès à des paramétrages propres au multi-langue. Pour les solutions 1 et 2 c’est effectivement possible avec Polylang, par contre, vous perdrez l’avantage des hébergements géographiquement distants. Heureusement d’autres solutions existent pour palier à cette contrainte, n’hésitez pas à nous contacter si vous des besoins dans ce sens.


Le référencement d’un site multilingue côté code

Il est intéressant de comprendre le fonctionnement du système multi-langue et comment ce type de site est interprété par les moteurs de recherche.

Tout d’abord, il convient de rajouter une balise spéciale en début de page, appelée « balise lang » : <html lang=’’fr’’>.

Cette balise vous assure que Google comprend la région (vous l’obligez en fait à prendre en compte cette langue) que vous ciblez en fonction de la version linguistique de votre site. L’intérêt de ce marquage est donc de donner aux moteurs de recherche les bonnes indications pour orienter les internautes en fonction de leur localisation / langue de préférence.

Le code ci-dessous indique que certains internautes devront être dirigés vers différents domaines en fonction de leur langue et pays d’origine.

Et voici le code correspondant pour exemple :

Code balise Hreflang

Cela permet aussi d’indiquer à Google les langues disponibles sur le site Internet et donc de mieux les référencer.

Ensuite, il convient de travailler sur les balises titre, meta description, la balise alt des images et l’url doivent être traduites dans chacune des langues. Cela permettra à Google de mieux vous afficher dans les résultats de son moteur de recherche.

Enfin, vous pouvez aussi utiliser l’url canonique pour indiquer à Google que vos pages ne sont pas en doublon. En effet, si vous avez une version canadienne et française les contenus seront globalement les mêmes ce qui peut poser des problèmes pour votre référencement si vous ne mettez pas en place les url canoniques.

A noter : bien que ce soit une évidence, les pages des différentes versions doivent être correctement traduites.


Le contenu mis à jour : piège des sites multilingues

Si vous avez un blog sur votre site Internet et que vous envisager de passer en multilingues, soyez attentif. En effet, si vous voulez faire un travail de qualité, vous ne devrez pas négliger la ou les langues additionnelles. Google s’apercevra que la langue qui contient le plus de contenu est plus importante que les autres et vous aurez des résultats bien moindres sur les langues secondaires par rapport à la principale.

De manière générale, vous devez penser, lorsque vous mettez à jour un contenu, à reproduire ce changement sur toutes les langues de votre site Internet. En effet Google apprécie que les pages soient mises à jour régulièrement et, comme évoqué précédemment, s’il constate qu’il y a plus de changements dans une langue que dans une autre cela va se ressentir dans les statistiques de visites.

Vous avez des questions ou besoin d’aide pour la mise en place de votre stratégie SEO, contactez Youdemus, agence web à Paris.